Une fête de la visibilité LGBTQI

L’Association des journalistes LGBT (AJL) organise, en collaboration avec La Maison des Métallos (Paris XIe), la première cérémonie des OUT d’or, jeudi 29 juin 2017 à Paris. Cet événement festif, militant et politique récompensera les médias, personnalités et initiatives qui accroissent la visibilité des thématiques LGBTQI — lesbiennes, gays, bi•e•s, trans, queer et intersexes —, contribuent à la lutte contre l’homophobie, et changent le regard de la société sur les communautés LGBTQI, dans leur diversité.

Inspirée par des cérémonies étrangères (Glaad Awards aux Etats-Unis) et présentée par la journaliste Marie Labory (Arte) et la comédienne Shirley Souagnon (Jamel Comedy Club), la soirée distinguera en neuf prix les meilleurs traitements journalistes (documentaires, enquêtes-reportages…), les oeuvres culturelles les plus marquantes et les engagements publics les plus forts (dans le monde politique et économique) de l’année 2016/2017. Elle révélera également le nom de la «personnalité de l’année», élue par les internautes durant le mois de juin.

La cérémonie donnera enfin la parole à des célébrités issues du monde médiatique, culturel, politique, sportif et militant, qui soutiennent les droits des LGBT. Elle encouragera aussi les personnalités publiques gays, lesbiennes, bi•e•s, et trans, à ne plus avoir peur de s’affirmer.

Pourquoi des OUT d'or ?

Pouvez vous citer trois noms de journalistes lesbiennes ? Connaissez vous des sportifs gays ? Des hommes et des femmes politiques trans ? Des Youtubeurs qui ont fait leur coming out ? Des artistes engagé-e-s dans la défense des LGBTQI ? Pas assez, nous n’en connaissons pas assez. Et pourtant elles, ils sont là, tapis dans l’ombre de la honte, derrière les portes du placard médiatique que ladite « Manif pour tous » a contribué à verrouiller.

En France, il y a si peu de gens qui prennent la parole en public pour affirmer haut et fort qu’elles, ils ne souscrivent pas aux normes de l’hétérosexualité, si peu d’exemples pour les jeunes LGBTQI qui ont peur de s’affirmer, que nous avons voulu les récompenser. Pour leur courage et leur engagement, et pour donner aux autres l’envie de s’exprimer à leur tour.

Il y a trois ans, nous avons fondé l’AJL (Association des journalistes LGBTQI) pour améliorer le traitement des questions de genre, d’orientation amoureuse et sexuelle dans les médias. Cette année, nous avons voulu aller plus loin, en organisant une grande fête pour remettre des prix à nos consoeurs et confrères et aux personnalités qui ont porté la voix des personnes trans, des lesbiennes, des bi-e-s, des gays dans l’espace public, du monde de la culture, celui de l’entreprise, de la télé, d’internet, de la radio et de la presse écrite.

Un projet que nous avons mené dès le début avec la Maison des Métallos, lieu de spectacle et de luttes militantes, qui accueille cet événement inédit en France. Une soirée qui réunira des personnalités de tous horizons unis par une même conviction : l’amélioration de la situation des personnes LGBTQI , et au-delà de toutes les minorités, ne se fera pas en silence. Alors tout-e-s OUT pour la première édition des OUT d’or !

Les organisateurs

Créée en 2013, l’Association des journalistes LGBT (AJL) œuvre pour un meilleur traitement des questions LGBTQI dans les médias. Elle regroupe des journalistes issu-e-s de différentes rédactions et réalise différents types d’actions : études, diffusion de bonnes pratiques à destination des professionnels, veille médiatique, formation, etc.

 

La Maison des métallos est un établissement culturel de la Ville de Paris soutenu par la Région Île-de-France dans le cadre du dispositif de la permanence artistique. L’ambition du lieu est d’allier exigence artistique et préoccupations sociétales.

Le programme de la soirée

18h – Table ronde : « out » et politique

Pacôme Rupin

Pour la première fois en France, plusieurs personnalités politiques out débattront de leur expérience en tant qu’élu.e.s LGBTQI.Le débat sera introduit par une comparaison entre les situations française et américaine du chercheur Hugo Bouvard et animé par Claire Chazal.

Corinne Bouchoux, sénatrice de Maine-et-Loire, Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris, Jean-Yves de Chaisemartin, maire de Paimpol, Françoise Gaspard, ancienne députée d’Eure-et-Loir et ancienne maire de Dreux, Hélène Hardy, candidate aux législatives 2017 dans le Nord, Franck Riester, député à sa succession en Seine-et-Marne et Pacôme Rupin, député de Paris, ont d’ores et déjà accepté l’invitation de l’AJL (de gauche à droite, ci-dessus).

Pour assister à la table-ronde, envoyez un mail à: outdor2017@gmail.com.

20h – Cérémonie des OUT d’or

COMPLET

Neuf OUT d’Or seront décernés pendant la soirée pour célébrer la visibilité des LGBTQI. La cérémonie, animée par Marie Labory et Shirley Souagnon, commencera par la remise du prix de la Personnalité OUT de l’année, élue grâce aux votes du public.

La cérémonie sera diffusée en direct sur la page Facebook de franceinfo.

Petite Amie, Juliette Armanet

Ex-journaliste et merveilleuse figure de la nouvelle variété française, Juliette Armanet et son piano nous feront l’honneur de terminer, sur scène, cette cérémonie par une surprise musicale.

22h – DJ set

Pour clore les OUT d’or, tout premier gala de la visibilité LGBTQI, l’AJL et la Maison des métallos ont le plaisir de vous inviter à une after-party ouverte à tout•e•s  à partir de 22H00 dans la « verrière » du même sublime bâtiment. Crame et les Seconds couteaux seront en charge de nous émerveiller les oreilles autour d’un cocktail.

Crame
Crame

Les seconds couteaux
Les seconds couteaux

«La télévision est toujours
en décalage
avec les mouvements LGBT»

Catherine Gonnard est documentaliste à l’INA, où elle a créé le corpus «Homosexualités». Elle est également co-auteure, avec Elisabeth Lebovici, de l’article Inventer son genre dans le langage de la télévision paru dans la revue Glad ! À l’occasion des OUT d’or, elle a préparé avec l’INA un film de 10 minutes sur cinquante ans de représentation de l’homosexualité à la télévision française, qui sera projeté pendant la cérémonie. Dans cette interview, elle détaille l’évolution de la visibilité LGBT à la télévision entre les années 1950 et 1990.

Lire l’interview

Ils nous soutiennent

Co-organisateur

Avec le soutien de

Partenaires